0

Le PHARE d’avril avait pour sujet « Généralités des façades Art déco : bien nettoyer pour mieux conserver ».

Le Vieux Nice est un lieu propice aux rencontres et la Briqueterie rue Jules Gilly un réceptacle idéal. Véronique Chassepot et Gilles Aboucaya ont répondu avec enthousiasme à la proposition de l’association Gloria Mansion d’accueillir le PHARE (Promotion-Histoire-Architecture-Ravalement-Etude), un cercle d’échange entre professionnels du bâtiment et maîtres d’œuvres.

C’est avec une vingtaine de personnes (architectes, architectes du Patrimoine, entrepreneurs, ABF, Industriels, syndics, propriétaires, associations) que le sujet a été abordé avec un spécialiste du nettoyage des façades et les exemples d’entrepreneurs. Trois bâtiments de la Promenade des Anglais à Nice étaient à l’honneur : la Mascotte, la Couronne et le Forum.

Quelques principes à retenir :

  • Le nettoyage des façades est un des éléments du ravalement.
  • Il a pour objectif d’embellir et de préserver les matériaux de la façade.
  • Une étude approfondie des matériaux et des pathologies permettra de déterminer les bonnes techniques de nettoyage.
  • Il convient d’éviter absolument les techniques abrasives incompatibles avec la préservation des matériaux fragiles des façades en béton colorés.
  • Préférer les nettoyages doux à partir de produits identifiés, non toxiques, non nocifs.
  • Une attention particulière sera apportée à la sécurité sanitaire et environnementale car elles sont aussi de la responsabilité des maîtres d’ouvrage.
  • S’adresser à des professionnels avertis, tant architectes qu’entrepreneurs et industriels.

Les vendredis du PHARE : les photos d’Anthony Lanneretone

La Briqueterie, cette librairie qui est aussi un concept store, a donné l’idée à Roberte Dallo, la présidente de l’association Gloria Mansion, d’ajouter à ces rencontres une touche plus artistique. Si le propos général est l’architecture, voir des bâtiments à travers l’œil d’un photographe permet d’ouvrir l’horizon, avoir un regard différent de celui des façadiers.

Si le lieu se prête à la réunion de petits échanges (une quinzaine de personnes), un vernissage permet à un plus grand nombre et surtout aux non-spécialistes de venir. « La découverte du patrimoine passe par ses petites touches disséminées ici ou là » déclare Roberte Dallo ; « l’art du photographe est d’ouvrir notre horizon ».

La thématique du PHARE d’avril étant « Généralités des façades Art déco : bien nettoyer pour mieux conserver», l’association, avec l’accord des copropriétaires, a donné carte blanche à Anthony Lanneretone*, photographe professionnel, pour nourrir le propos à travers trois bâtiments Art déco de la Promenade des Anglais : la Mascotte, la Couronne et le Forum.

« J’ai répondu favorablement à ce projet qui fait suite à l’ouvrage Art déco une méditerranée heureuse auquel j’ai contribué. Cela m’a plu de contribuer à ma façon à la promotion de la conservation d’un patrimoine, de me dire que par mes photos j’ai peut être œuvré à sensibiliser des gens, à préserver un peu de notre histoire et donc à faire don aux générations futures d’un matériau d’étude » déclare Anthony Lanneretone. « L’architecture et la photographie se répondent assez bien, ce sont des disciplines cousines dont un des points communs est le jeu avec la lumière. Mais ce sont aussi des disciplines engagées. Rudy Ricciotti dit que « l’architecture est un sport de combat », je trouve que la photographie est également un sport de combat. Ici, ce n’est pas le combat passéiste de la conservation du patrimoine à tout prix mais le combat du regard qui mène à la conscience notamment de matériaux utilisés comme ces fameux « bétons colorés » dont parle Roberte sans cesse et qu’on a oublié, ces enduits teintés dans la masse dans laquelle on incorpore de la nacre. »

« Et puis ce projet m’a permis d’accéder à des lieux incongrus et souvent inaccessibles. Ce sont les syndics qui représentent les copropriétaires qui nous autorisent à accéder aux bâtiments. C’était une chance à ne pas laisser passer. Monter dans la tourelle de la Mascotte, cette vigie de la baie des anges, me laissait imaginer des histoires palpitantes que j’allais pouvoir transmettre. Et puis les gardiens des immeubles, les concierges, connaissent tous les petits secrets de ces bâtiments. Grâce à celui du Forum j’ai pu monter sur le toit et tout en y admirant la vue, me promener sur cette pergola créée par Georges Dikansky en 1932. Un privilège que je vais partager grâce à mes photos. »

Vendredi 29 avril à 19 heures la Briqueterie nous a permis de voir les photos d’Anthony Lanneretone. C’est un peu comme si nous aussi nous déambulions dans ces trois bâtiments emblématiques de la Promenade des Anglais.

*Anthony Lanneretone / www.anthonylanneretone.fr

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *